Marjac

Collagiste figuratif

Jacques Marchal

Auteur

Tout ce qui est imprimé est ma matière première : magazines (décoration, mode, nature, animaux...), livres sur des objets de collection, publicités, catalogues de salle de vente, livres d'art, culture...

J'y découpe mes sujets avec des ciseaux et des cutters. Après découpe, leur bord est neutralisé avec un pinceau chinois. Mes sujets sont collés à l'aide de colle blanche, de vernis-colle ou de feuilles autocollantes double face.

Jusqu'en 2014, mes créations étaient collées sur des feuilles de contre-plaqué ou des panneaux MDF (4 mm d'épaisseur), préalablement peints en noir comme fond, car j’aime le contraste fort, ce qui est devenu une sorte de marque de fabrique. Toutefois, pour certains sujets, un document coloré comme décor de fond a été utilisé. Le collage terminé est alors recouvert d’une à deux couches de vernis acrylique mat. En finale, je pulvérise un spray de vernis protecteur des couleurs contre les UV. Le tableau ainsi terminé, est collé sur un châssis en bois de +/- 35 mm d'épaisseur et certains de ceux-ci, sont ensuite collés dans un cadre "américain" de couleur gris foncé.

Jusqu'en 2014, la grande majorité de mes tableaux ont eu un format de 30x40 cm pour une raison anecdotique. Néanmoins, plusieurs sujets ont requis des formats de 60x40 , 70x50 et 60x80 cm. 

À partir de 2015, je me suis lancé exclusivement dans le format 17x23 cm sur papier ou carton, avec passe-partout pour un format final de 24x30 cm, ce qui m'a permis une cadence de production répondant à mon imagination fertile. Cependant, certains sujets demandant un format plus grand, fin 2016, j'ai commencé à utiliser également le format A3 (40x30 cm), avec passe-partout, pour un format final de 50x40 cm. Dans ces deux cas, mes collages sont également protégés par un vernis contre les UV.