Marjac

Collagiste figuratif

Jacques Marchal

Auteur


« L’imagination au pouvoir !»

« Dreams are my reality !»

 

Mes yeux découvrent un sujet quelconque et celui-ci m'interpelle par sa forme, son originalité, sa symbolique, son esthétique ou, que sais-je encore…, il est aussitôt précipité dans le chaudron de mon imagination et le miracle s’accomplit : une nouvelle œuvre va naître !

Son thème peut rarement avoir été pressenti dès avant sa mise en chantier, car en général, il se précise en cours de création pendant lequel il mûrit, voire même se révèle après exécution.

Je tire à "360°", c’est-à-dire que tous les sujets peuvent m’inspirer. Ils s’imposent à moi au gré du hasard ou de mon inspiration ou sensibilité du moment.  Mon univers est fait pour surprendre, pour provoquer un sourire grâce à une touche d'humour, parfois noir, pour éveiller une émotion tantôt poétique, tantôt érotique suggestive, pour faire rêver, pour susciter une réflexion personnelle ou sur un problème de société. Je peux être provoquant sans jamais déranger car une grande sensibilité se dégage de mes créations.

Mes compositions peuvent être sobres tout en donnant une force énorme aux sujets, mais je crée tout aussi bien de véritables mises en scène quand le sujet s’y prête, ce qui me qualifie de collagiste figuratif.

Rarement, je crée des tableaux successifs sur un même sujet car la force, la beauté inspiratrice de certaines images qui défilent devant mes yeux au cours de mes recherches, me porte vers des sujets variés. Il n’est pas rare que je mette deux, voire trois tableaux en route en même temps. Mon imagination est gourmande de variété et papillonne !

Je ne peux nier mon attrait pour LA femme qui se retrouve instinctivement plus qu’à son tour dans mes tableaux. Comment ignorer cette source éternelle d’inspiration, de fantasmes, de désir, de sensualité et de symbole de la beauté ?

C’est dans le surréalisme, l'imaginaire et l'onirisme que  mes thèmes sont exprimés. C’est là où je me sens à l’aise, détaché d’une certaine (de la ?) réalité ; c’est là où j’exprime, même inconsciemment, mes sentiments les plus profonds et les plus intimes et mes rêves les plus secrets.

Un collage est plus qu'un objet. Il représente des heures, des jours, voire des semaines de recherche, de patience, de méticulosité, de frustration, de moments de joie, de créativité et d'imagination.

Chacun de mes tableau n'est pas seulement une chose qui s'accroche à un mur, il est un morceau de mon cœur, une part de mon âme, un moment de ma vie.

 OoooooooooooooooooooooooooooooooO

* Deux réflexions que l’on m’a faites : 
       * « Tu es le Magritte du collage ! ».
       * « Vos collages sont à la peinture, ce que la musique est à l'opéra ! »

* « Être surréaliste, c’est bannir de l’esprit le  "déjà vu" et rechercher le « pas encore vu ». (René MAGRITTE)

* « Le collage est un défi à la peinture » (ARAGON)

* « Si ce sont les plumes qui font le plumage, ce n’est pas la colle qui fait le collage" (Max ERNST)

* « Le collage semble un art facile, mais comme l'écriture automatique, il n'offre de réussites que si l'on a un sens inné de la poésie » (Sarane ALEXANDRIAN)

* « Pour un artiste, la liberté est aussi indispensable que le talent et l’intelligence » . (Maxime GORKI)

* « Le talent provient de l’originalité qui est une manière spéciale de penser, de voir, de comprendre et de juger ». (Guy de MAUPASSANT)

* « Tous les arts sont comme des miroirs où l’homme connaît et reconnaît quelque chose de lui-même ». (Émile CHARLIER, dit ALAIN)